particule


particule

particule [ partikyl ] n. f.
• 1484; lat. particula, dimin. de pars « 1. part »
1Très petite partie, infime quantité d'un corps. Je n'examine point « s'il y a dans une portion finie de matière un nombre infini de particules » (d'Alembert). atome. Fines particules d'une substance pulvérulente ( poudre, poussière) . Eau chargée de particules calcaires. Particules en suspension.
Spécialt (v. 1900) Phys. Élément constitutif de la matière ou de l'énergie. aussi antiparticule. Principales particules élémentaires : baryon, boson, électron, fermion, gluon, hadron, hypéron, kaon, lepton, méson, muon, négaton, neutrino, neutron, nucléon, parton, photon, 3. pion, positon, proton, quark. Particule stable, instable. Charge, masse, spin d'une particule. Particule α . hélion. Particule β : électron émis par une substance radioactive. — Accélérateur de particules.
2(1606) Petit mot invariable, élément de composition ( 1. affixe, préfixe, suffixe) ou de liaison ( conjonction, préposition).
3(1838 ) Particule nobiliaire et absolt particule : préposition de précédant un nom patronymique. Avoir un nom à particule (fam. à rallonge, à tiroir). « La particule n'a jamais été une preuve de noblesse » (Nerval).

particule nom féminin (latin particula) Très petite partie de quelque chose : Des particules de calcaire. Préposition de ou élément qui précède certains noms de famille et qui est parfois un signe de noblesse. Composant d'une roche sédimentaire. Petit mot invariable servant à préciser le sens d'autres mots ou à indiquer des rapports grammaticaux. (On désigne parfois ainsi les préfixes et les suffixes, l'adverbe négatif ne, etc.) Constituant d'un système physique considéré comme élémentaire par rapport aux propriétés étudiées. ● particule (expressions) nom féminin (latin particula) Physique des particules, branche de la physique qui étudie les constituants de la matière au niveau le plus élémentaire possible. ● particule (synonymes) nom féminin (latin particula) Très petite partie de quelque chose
Synonymes :
- molécule
- poussière

particule
n. f.
d1./d Minuscule partie d'un corps. Particules de poussière qui voltigent.
d2./d PHYS NUCL Particule élémentaire ou, absol., particule: constituant fondamental de la matière que l'on suppose ultime, c.-à-d. dépourvu de structure interne.
d3./d GRAM Petit mot invariable, élément de composition (préfixe, suffixe) ou élément de liaison (conjonction, préposition).
d4./d Particule nobiliaire ou, absol., particule: préposition de qui précède le nom de beaucoup de familles nobles.
Encycl. Phys. - La physique des particules, constituée vers le milieu des années 1930, professe que l'atome est constitué d'un noyau entouré de particules porteuses d'une charge électrique négative (les électrons), le noyau étant lui-même un assemblage de particules env. 1 800 fois plus massives que l'électron (le neutron, dépourvu de charge électrique, et le proton, de charge positive), et que la lumière est constituée de photons, de masse nulle. Hormis le neutron, dont la durée de vie est de 920 secondes, les particules citées ci-dessus sont toutes stables, c.-à-d. ont une durée de vie infinie. La construction, à partir de 1945, d'accélérateurs de particules a permis de découvrir un très grand nombre de particules instables et l'on a classé les particules en fonction de la nature des interactions qu'elles subissent ou qu'elles transmettent. Les particules de matière (électron, proton, neutron, etc.) subissent diverses interactions qui sont véhiculées par des particules de champ. Par ex., le photon est le véhicule (on dit aussi médiateur) de l'interaction électromagnétique. Les particules de matière qui subissent l'interaction forte sont appelées hadrons (et constituées de quarks); celles qui y sont insensibles sont des leptons. On peut également classer les particules, suivant leur comportement statistique, en fermions et bosons.

⇒PARTICULE, subst. fém.
A. —1. Très petite partie, parcelle très ténue d'une substance ou d'un corps matériel. Fines, infimes, petites particules; particules colloïdales; particules calcaires, rocheuses; particules en mouvement, en émulsion, en suspension; poudre, poussière de particules. S'il [l'air] passe sur un linge mouillé, il le sèche, parce qu'il se charge des particules d'eau qui le rendent humide (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p.137). Les eaux qui traversent le sol se débarrassent plus ou moins de leurs microbes qui se fixent sur les particules terreuses (BOULLANGER, Malt., brass., 1934, p.28). Les abeilles étaient sorties en épaisses torsades flottantes. Dans la lumière elles étaient noires comme des particules de suie (GIONO, Hussard, 1951, p.16).
2. Spécialement
a) BIOL. Ces potentialités [héréditaires] sont (...) contenues dans certaines particules du noyau cellulaire —les chromosomes —, qui se trouvent en nombre égal dans le spermatozoïde et dans l'ovule (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p.29).
Particule virale. La méthode de l'irradiation quantique imaginée par F. Holweck, Wollman, Lacassagne, permet actuellement de calculer la taille des différents éléments constituant la particule virale (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p.726).
b) CHIM., vx. Chacun des atomes intégrant des corps simples ou composés. François Bacon (...) définit la chaleur comme un mouvement; il est vrai qu'il accorde à ce mouvement les qualités les plus disparates, mais c'est un mouvement des particules des corps (WURTZ, Dict. chim., t.1, 2e vol., 1870, p.813).
c) CHIM., PHYS. NUCL. ET ATOM. Corpuscule constitutif de la matière, de l'énergie, en partic. d'une substance radioactive. Particules du noyau de l'atome; particule chargée, lourde, électrique, électrisée, instable, intermédiaire, négative, nucléaire, positive, rapide, stable, subatomique; émission de particules; accélérateur, détecteur de particules:
1. De l'autre côté du corridor, au-delà de la vitre rayée d'une gerbe de petits fleuves semblables à des trajectoires de très lentes et très hésitantes particules dans une chambre de Wilson, un camion bâché lève d'énormes éclaboussures.
BUTOR, Modif., 1957, p.86.
Particule élémentaire, fondamentale. Chacun des constituants de l'atome, de la matière, du rayonnement, utilisé dans les réactions nucléaires, et dont on ne connaît pas la structure interne. V. élémentaire A 1 b ex. de Pasteur.
Particule alpha, particule . ,,Particule stable composée de 2 protons et de 2 neutrons étroitement liés, analogue à un noyau d'hélium 4 et émis au cours d'une désintégration nucléaire`` (Nucl. 1975); p.ext., noyau d'hélium. Synon. hélion. V. alpha I B 1 d.
Particule bêta, particule . ,,Électron à haute vitesse émis par une substance radioactive`` (Énergie 1979).
d) LITURG. CATH. Petite parcelle d'hostie consacrée que le célébrant laisse tomber dans le calice contenant le précieux sang (d'apr. MARCEL 1938; ds Foi t.1 1968):
2. Le Pater achevé, le prêtre, mettant l'hostie au-dessus du calice, la rompit au milieu. Il détacha ensuite, d'une des moitiés, une particule qu'il laissa tomber dans le précieux sang, pour marquer l'union intime qu'il allait contracter avec Dieu par la communion.
ZOLA, Faute Abbé Mouret, 1875, p.1224.
B. —1. LING. Mot-outil très court, souvent monosyllabique, invariable (morphème non autonome, monème grammatical)
Mot-outil servant à modifier le sens d'un mot principal (p.ex. les préfixes)
Mot-outil servant à établir un rapport grammatical entre des mots ou des (membres de) phrases (p.ex. les conjonctions, les adverbes négatifs, les prépositions). Particule de liaison (synon. conjonction de coordination); particule conjonctive, copulative, affirmative, négative, adversative, disjonctive, restrictive. Les mots composés (...) où entre la particule in, négative lorsqu'elle est synonyme de non (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p.270):
3. La Belle Angerie n'est plus qu'un grand restaurant où s'affairent les filles de ferme embauchées pour la journée et qui font, parmi ce beau monde, un emploi anormal de gros rires et de particules interrogatives «ti».
H. BAZIN, Vipère, 1948, p.238.
2. Particule onomastique, dite à tort particule nobiliaire ou p.ell., absol., la particule. Préposition faisant partie intégrante d'un nom patronymique qu'elle précède, mais qui n'atteste pas l'authenticité de cette noblesse. La particule «de» en français (v. de1 C 5 a spéc. ); avoir, porter, prendre la particule; noms de famille noble sans particule. Pour sa rencontre avec d'Athis, Paul avait choisi comme témoins, d'abord le vicomte de Freydet, indiqué par le titre et la particule (A. DAUDET, Immortel, 1888, p.187):
4. En dépit de son nom aristocratique et de la fierté que lui donnait sa particule nobiliaire, elle avait une âme de petite ménagère allemande, à l'âge exquis de l'adolescence.
ROLLAND, J.-Chr., Matin, 1904, p.187.
Rem. Pour les règles d'empl. et l'ell. de la particule, v. de1.
(Nom) à particule. Synon. pop. à rallonge, à tiroir, qui se dévisse. Nom à double particule:
5. ... l'Enfant-de-Marie qui serait cette année choisie pour réciter le compliment à Monseigneur. —Si c'est Lucile des Aubliaux (on ne pouvait guère hésiter qu'entre les quatre ou cinq noms à particule et saveur locale dont s'honorait chaque année le pensionnat)...
MALÈGUE, Augustin, t.1, 1933, p.110.
Gens à particule. Personnes dont le nom de famille usuel est précédé de la particule (laquelle n'est pas toujours une marque originelle de noblesse). Ce qu'il visait toujours, c'était la particule, selon l'usage du peuple, qui ignore que, autant il y a de gens à particule, et qui ne sont pas nobles, autant (ou presque) il y a de gens qui ne l'ont pas, et qui le sont (MONTHERL., Célibataires, 1934, p.884).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.A. 1. 1478 «quantité infime d'un corps» (Le Guidon en françoys trad. par N. Panis, Lyon, B. Buyer ds SIGURS, p.69); 1495 particule de la saincte croix (JEAN DE VIGNAY, Mir. hist., 4e vol., fol. 114c ds GDF. Compl.); 2. 1765 phys. (Encyclop. t.12, p.102b: Particule [...] union de deux ou plusieurs corpuscules ou atomes primitifs et physiquement indivisibles. Les particules sont donc comme les élémens des corps). B. 1. 1529 «préfixe» (Fr. DE BONIVARD, Jardin d'Antiquité, Bibl. Genève lat. 130, fol. 5 r° d'apr. FEW t.7, p.677a); 1606 «petit mot invariable» (J. MASSET, Exact ... acheminement à la lang. fr., ibid.); 2. 1842 particule nobiliaire (Ac. Compl.). Empr. au lat. particula «petite partie, parcelle», spéc. «petit membre de phrase» (Quintilien; sens empr. par le m. fr.: 1541, Calvin ds HUG.); au IIes. gramm. «particule» (Aulu-Gelle); cf. dès 1395 l'a. liég. particles, plur. «articles d'un traité» (FEW, loc. cit.), sens empr. au lat. médiév. particula «article d'une spécification, détail» (XIIIes. ds NIERM.). Fréq. abs. littér.:317. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 413, b) 563; XXes.: a) 247, b) 544.
DÉR. Particulaire, adj. et subst. masc. a) Adj. ) Phys., chim. De particules. Courant, système, structure particulaire. L'existence des mouvements particulaires inhérents à tous les phénomènes (RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, 1864, p.70). La matière originelle est quelque chose de plus que le grouillement particulaire si merveilleusement analysé par la physique moderne (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p.53). ) Vx. De la nature des particules grammaticales. Mot particulaire (GUÉRIN 1892). b) Subst. masc., hist. monastique. Dans certains monastères, moine chargé de distribuer les portions de repas à ses frères. (Ds Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., QUILLET 1965). []. 1res attest. a) 1842 «qui appartient à la particule» (Ac. Compl.), b) 1864 phys. mouvements particulaires (RENOUVIER, loc. cit.); de particule, suff. -aire. Cf. le subst. particulaire hist. eccl. «(dans les anciens monastères) officier qui donne à chaque moine sa part de nourriture» relevé par Trév. 1721-71, empr. au lat. médiév. particularius (Xes. ds DU CANGE).

particule [paʀtikyl] n. f.
ÉTYM. 1484; lat. particula, dimin. de pars « part ».
———
I
1 Très petite partie, très petit morceau, infime quantité (d'un corps). || « Je n'examine point (…) s'il y a dans une portion finie de matière un nombre infini (cit. 9) de particules » (d'Alembert). Atome (I., 1.), molécule (1., vx). || Corps simple formé de particules ultimes, identiques (→ Molécule, cit. 4). || Fines particules d'une substance pulvérisée, d'une poudre ( Poussière).Géol., minér. || Particules intégrantes du grès (cit. 3). || Gel (cit. 5) qui entraîne un écartement des particules rocheuses.
Corps de très petites dimensions. || Eau chargée de particules calcaires (→ Incrustation, cit. 2). || Mouvement brownien des particules en suspension dans une solution. || Particules colloïdales en suspension dans un gaz.Particule de matière, d'énergie ( Photon, quantum). || Particules ultimes (→ ci-dessous, 2.).
2 (V. 1900; 1903 in Rev. gén. des sc., no 14, p. 793). Sc. || Particule élémentaire, ou, absolt, particule : élément constitutif de la matière considéré comme simple et dont l'image en terme d'éléments associés (ex. : le neutron considéré comme système formé d'un proton + un méson) n'apporte rien. || Particules libres, particules liées. || Particules du noyau de l'atome. Nucléon. || On peut classer les particules en leptons ultra-légers ( Électron, muon, neutrino, positon) et en hadrons, classés en baryons ( Proton, neutron) et en mésons. || Particule de spin demi-entier ( Fermion), entier ( Boson). || Masse, charge électrique d'une particule. || Familles de particules. || Particules « étranges », « charmées ». || Sous-éléments de particule. Parton, gluon, quark. || À chaque particule correspond une particule de même masse et de charge opposée. Antiparticule.
Loc. || Particule α (alpha), noyau d'hélium (hélion).Particule β (bêta), l'électron émis par une substance radioactive.
Accélérateur de particules. Accélérateur, cyclotron (cit.), synchrotron.
0.1 Prendre les particules élémentaires des matériaux ultimes avec lesquels est construit notre monde matériel, et reconstruire l'édifice du monde à sa guise !… un monde qui n'obéirait plus aux règles ordinaires de la physique ! Refaire le monde ! Voilà le rêve du monstre qui a mis le bon vieux Dieu dans sa poche !…
G. Leroux, Rouletabille chez Krupp, p. 171.
———
II
1 (1606). Petit mot invariable, élément de composition ( 1. Affixe, préfixe, suffixe) ou de liaison ( Conjonction, préposition). || Particule augmentative (par-, re-), privative ou séparative (a-, in-).Particule conjonctive (cit. 1), copulative (et…). || Particule affirmative (oc, oïl, oui…), négative (pas…), restrictive…
1 On compose aussi à l'aide de particules. La particule est tantôt un adverbe ou un adverbialisé : malaise, arrière-boutique, avant-goût, un tôt-fait, du bien-être, un premier né, tantôt une préposition : contre-ordre, contre-proposition, en-cas.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 59.
2 Particule nobiliaire, et, absolt, particule : préposition précédant un nom patronymique et, contrairement à l'opinion courante, ne constituant pas par elle-même une marque de noblesse authentique. De || (La princesse de Clèves, Madame du Deffand. Jean le Rond d'Alembert. Marie-Anne de La Trémoille, princesse des Ursins). || Être fier de sa particule (→ Faraud, cit. 2). || Avoir un nom à particule (→ fam. À rallonge, à tiroirs, qui se dévisse).
2 Un paléographe qui travaillait à la table voisine leva la tête et me dit : « La particule n'a jamais été une preuve de noblesse; au contraire, le plus souvent, elle indique la bourgeoisie propriétaire, qui a commencé par ceux que l'on appelait les gens de franc-alleu. On les désignait par le nom de leur terre, et l'on distinguait même les branches diverses par la désinence variée des noms d'une famille. Les grandes familles historiques s'appellent Bouchard (Montmorency), Bozon (Périgord), Beaupoil (Saint-Aulaire), Capet (Bourbon), etc. (…) »
Nerval, les Filles du feu, « Angélique », II.
3 Une des idées fausses de la bourgeoisie de la restauration en fait d'aristocratie et de noblesse, c'est de croire à la particule. La particule, on le sait, n'a aucune signification.
Hugo, les Misérables, III, IV, I.
COMP. Antiparticule.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Particule β — Particule bêta Une particule bêta est issue d une désintégration bêta. Il s agit d un électron dans le cas d une désintégration de type β et elle sera alors accompagnée d un anti neutrino électronique. Cette désintégration est provoquée par un… …   Wikipédia en Français

  • particule — Particule. s. f. Petite partie. Les petites particules dont les corps sont composez. En ce sens il ne s employe guere qu en stile dogmatique. Il signifie en Grammaire, une Partie d Oraison indeclinable, comme sont les conjonctions, les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • particulé — particulé, ée (par ti ku lé, lée) adj. Terme de grammaire. Régime particulé, nom donné par d Olivet au complément indirect, parce qu il est précédé des prépositions à ou de, que d Olivet nommait particules (D OLIVET, Ess. gramm. I, 3) …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Particule — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Particule », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un particule désigne en général un petit… …   Wikipédia en Français

  • Particule α — Ce diagramme présente les différents genres de radiation ionisante et leur capacité à pénétrer la matière. Les particules alpha sont arrêtées par une simple feuille de papier tandis que les particules bêta sont stoppées par une feuille d… …   Wikipédia en Français

  • particule — (par ti ku l ) s. f. 1°   Terme didactique. Petite partie. •   L air se charge, comme les plantes, des particules de la terre de chaque pays, MONTESQ. Lett. pers. 121. •   Particule émanée de la divinité, DIDER. Opinion des anciens philosophes… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PARTICULE — s. f. Petite partie. Les particules dont les corps sont composés. La moindre particule. En ce sens, il ne s emploie guère que dans le style didactique. PARTICULE, en Grammaire, se dit de Certaines petites parties du discours, qui sont invariables …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Particule J/Ψ — Méson J/Ψ J/ψ Propriétés générales Classification Méson Composition 1 quark c, 1 antiquark c̄ Propriétés physiques Masse 3,096 916 GeV.c 2 Charge électrique 0 e …   Wikipédia en Français

  • PARTICULE — n. f. Petite partie. Les particules dont les corps sont composés. En ce sens, il ne s’emploie guère que dans le style didactique. En termes de Grammaire, il se dit de Certains petits mots qui sont invariables et ordinairement d’une seule syllabe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • particule — dalelė statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Smulkiausia medžiagos sandaros dalis. atitikmenys: angl. corpuscle; particle vok. Korpuskel, f; Partikel, f; Teilchen, n rus. частица, f pranc. corpuscule, f; particule, f …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas